Découvrez les coulisses du team Kawasaki-SRC !
Lundi, mars 25, 2019

TEAM KAWASAKI-SRC, Le Cannet-des-Maures dans le Var, 20 mars 2019. C’est avant tout une rencontre avec une équipe de passionnés, pilotée par un homme d’exception : Gilles STAFLER. En quelques minutes, vous êtes contaminé par cette passion, et vous avez l’irrésistible envie d’enfourcher les Kawasaki ZX 10RR sur-mesure. Récit d’un voyage dans l’antichambre des 24 heures du Mans !

news_visitesrc_20mars2019_0319_550x550.jpg

En résumé : mécanique, électronique, pneumatique et la recherche permanente du détail qui fera la différence. Comme le dit Gilles, « chaque détail, chaque seconde comptent,  et peuvent vous faire gagner une place, voir la course ».

Le « TEAM KAWA SRC » : tout d’abord l’énergie d’un homme, Gilles STAFLER.

A peine un pied posé dans son atelier, Gilles nous explique l’univers de la compétition, de la moto GP, du SUPERBIKE, pour arriver à sa discipline : l’ENDURANCE. 24 heures ou 8 heures. 

Il faut dire que cet ancien pilote, « qui était meilleur mécano que pilote » comme il aime le compter, est un habitué des « longues distances ». Il y a 35 ans, il mettait 22 heures pour descendre de Paris au circuit Paul Ricard du Castelet, en 2CV avec sa remorque portant sa moto.

Ensuite, il intègre le Team Kawasaki France, fait une pause en se consacrant à la fabrication d’éléments en Composites, puis revient comme Directeur Technique puis Team Manager, place qu’il occupe à ce jour.

Polyvalent, Gilles passe de l’usinage d’un palonnier de vitesse à l’installation de jantes en Magnésium ultralégères. Sur la pit lane, chronomètre dans une main, thermomètre dans l’autre pour mesurer « très très régulièrement » la température du bitume.

news_visitesrc_20mars2019_03194_550x550.jpg

La pneumatique : une des clés du succès

Température donc, qui guide Gilles et son équipe dans le meilleur choix du pneu à utiliser. Pluie, mixte ou gommes slicks de 4 duretés différentes : tendre pour adhérer à la piste mais moins longtemps qu’une dure, qui nécessitera un pilotage plus « sage ». Les trains de pneus étant comptés sur chaque compétition, tout est une histoire de « décision ».  

Gilles nous explique qu’ « en moins de 16 secondes, les 2 pneus sont changés, 24 litres d’essence injecté par simple gravitation, la bulle nettoyée et un nouveau pilote est en place ».

news_visitesrc_20mars2019_03193_550x550.jpg

Mécanique & Electronique : à la recherche de la fiabilité et de la sécurité.

Chaque compétition est abordée avec 1 moteur leader et son clone « au cas où ». Conçus par un membre de son Team basé à Limoges, les petits bijoux suivent les règles du Championnat du Monde d'Endurance. Hors mis la base du châssis et la base moteur (boite d’origine, bielles, soupapes…) tout le reste est modifiable…et modifié.

Le plus impressionnant fût certainement la partie « Electronique », piloté par Thomas dans son équipe.  Des capteurs de rotation des roues régulent automatiquement l’anti-wheeling, soit le fait que la moto se cabre lors d’une puissante accélération. Contrôle de la consommation d’essence (une autre clé du succès), mais aussi l’impressionnante « cartographie des gaz », qui grâce au GPS, régule et plafonne l’accélération selon chaque virage, pour éviter justement « de cabrer ou glisser ».

news_visitesrc_20mars2019_03192_550x550.jpg

TIVOLY et KAWASAKI –SRC : des points communs !

Choisir l’outil adéquat selon le matériau, utiliser la vitesse de coupe adaptée, modifier de 3° un angle d’affûtage  selon la dureté de l’acier…nous nous retrouvons dans ces mêmes espaces de performance. Il en est de même pour les hommes, de la conception à la fabrication jusqu’à la préconisation d’un outil sur mesure, notamment dans l’Industrie.

Toute l’équipe TIVOLY est encore plus impatiente de supporter le team KAWASAKI-SRC et ses 3 pilotes, Jérémy Guarnoni, David Checa et Erwan Nigon , lors des 24 Heures du Mans fin avril 2019. 

PHOTOS @Tivoly  : Gilles STAFLER seul.   Le Team mécanique Kawasaki-SRC avec Thomas, Gilles et Fabrice le marketing manager du Team. Des pneus "pluie", et le compteur de la moto.