La passion de Mélo ou le Rallye aux 10.000 virages
Friday, March 1, 2019
sponsoring_tivoly_rallye_melodieb_01.jpg

Comptable chez TIVOLY depuis 4 ans, Mélodie BELLAVARDE, «Mélo» pour les intimes, est aussi une passionnée des Rallyes automobiles. Co-pilote, elle va réaliser son rêve : courir le championnat du monde des rallyes fin mars,  à travers le « Rallye de Corse », au milieu des grands compétiteurs de la discipline.  Découvrons la fonction de co-pilote à travers « la passion de Mélo ».

 

Mélodie, présente-toi en quelques mots...

J’ai 30 ans, un petit garçon de 5 ans (Enzo), et j’ai commencé par une mission en intérim chez Tivoly en 2013. Puis de fil en aiguille, j’ai obtenu un CDI en juillet 2017. Je m’occupe de la comptabilité fournisseur à 50% de mon temps, et de la comptabilité clients pour les autres 50%. Ce partage des tâches me plait beaucoup car je suis quelqu’un qui aime « que ça bouge » 

 

En dehors du travail, as-tu des passions qui te tiennent à cœur ?

J’en ai 2. Le Badminton  que je pratique en compétition depuis 10 ans en Régional R5, je joue en double-dame, et suis dans les 3000 premières du classement France, sur les 70000 inscrits.  

Et bien entendu :) : le Rallye automobile ! C’est comme une drogue pour moi.

 

Depuis combien de temps pratiques-tu le Rallye ?

J’ai toujours baigné dedans, mon père faisant  l’assistance d’une équipe. Dès mes 15 ans, j’ai intégré le milieu activement à plusieurs postes, de l’assistance (essences, pneus, hotel…) à la trésorerie, jusqu’à la présidence du Club Auto Sport du Beaufortain depuis 2016, organisateur du Rallye du même nom.

 

Passons aux choses concrètes : peu de gens connaissent la fonction de « Co-pilote », peux-tu nous dire en quoi ça consiste ?

Le co-pilote a pour rôle la gestion du rallye, du timing, du parcours. C’est le « couteau-Suisse » de l’équipe :)

Sa première valeur ajoutée est l’assistance à la conduite, une sorte de GPS !  Le parcours est  chirurgicalement détaillé : chaque virage est présenté à l’avance, avec sa distance, son angle, son sens, sa vitesse d’entrée (« à fond »), sa position de sortie  (« la corde »..) etc…

Le pilote est totalement « connecté » à nos commandes, c’est vraiment une relation de confiance dans les 2 sens...pour mieux se rendre compte, il suffit de lire le petit nom donné au Rallye de Corse : « Le Rallye aux 10.000 virages » !

Sérieusement, tout est minuté. Faire le plein, le changement des pneumatiques, tout a un timing précis et le carnet de pointage doit être respecté à la minute : ni un minute en moins, ni une en plus, sous peine de pénalité !  Les voitures prenant le départ toutes les minutes, il est impératif de respecter ces délais d’accès aux parcs d’assistance.

Enfin, ce rôle étant un peu dans l’ombre du pilote, ceux qui ne nous connaissent pas nous qualifient parfois de « sac de sable », pour équilibrer le poids à côté du pilote et assurer stabilité de la voiture :).

Il faut pourtant avoir le cœur bien accroché pour regarder son cahier de course et la carte en permanence, sans perdre le fil (et pas la route) ! D’ailleurs, le pilote est généralement admiratif de la confiance qu’on met en lui aussi (nous n’avons pas de pédales au cas où !!!).

La confiance justement, c’est magique, c’est ce qui permet le dépassement soi, la bonne ambiance, la concentration extrême pendant la course.

sponsoring_tivoly_rallye_melodieb_03.jpg

 

Quelles sensations ressens-tu dans la voiture ?

De l’adrénaline pure ! Même après 10 ans, nous sommes tous pareils sur le sujet. Une boule au ventre juste avant le démarrage, puis une fois les premiers kilomètres faits, la fameuse dose d’adrénaline prend le relais et la passion nous tiens en haleine toute la course !

Cette année 2018 a été fructueuse pour moi : 10 rallyes – 10 podiums !  Autant dire que l’aventure n’est pas prête de s’arrêter !

 

Justement, c’est un sport à risques, que pense ton entourage ?

Ma mère souhaite chaque année que j’arrête…en vain ! …Et comme je disais, je ne compte pas arrêter : on peut voir des gens de plus de 70 ans toujours dans le circuit, et qui donnent des leçons de performance à des 3 fois plus jeunes qu’eux !

 

As-tu des objectifs, des ambitions que tu aimerais atteindre ?

Je réalise déjà mon rêve en participant à mon premier championnat du Monde  en Corse !  Vous imaginez, votre nom inscrit sur la même liste de course que Sébastien Loeb !

Régional, National, Championnat de France, il ne manquait plus que cette corde à mon arc ! Ce n’est pas fini, puisqu’au retour de Corse, j’enchainerai plus de 8 autres compétitions, comme la Lyon Charbonnière.

 

Quel rôle l’entreprise TIVOLY a joué dans ton aventure Corse ?

Le budget pour ces compétitions est énorme. Plus de 25.000 euros, sans la voiture. Je me suis battu pour obtenir des fonds par des tombolas, des recherches de partenaires etc…et j’ai donc présenté un dossier à la direction de TIVOLY. Jean-François, Jamy et Edouard Tivoly ont été semble-t-il « impressionnés » par ce challenge et ma réelle motivation à y arriver : ils m’ont permis de boucler le projet et partir vers mon rêve Corse, et je les remercie vivement pour leur confiance !

 

Mélo, le petit mot de la fin… ?

J’ai voulu y croire, et dans 3 semaines je pars vers mon rêve.  Il faut toujours croire en ses rêves…mais il faut aussi se battre pour !

 

Merci Mélo pour ton partage et ta passion, on va te suivre sur les 10.000 virages !